Chargement.
Patientez.

Menu

33-673-470-111

info@aftnp.org

Perspectives futures dans la thérapie ciblée des cancers non à petites cellules du poumon

AccueilActualitésCancer du PoumonPerspectives futures dans la thérapie ciblée des cancers non à petites cellules du poumon
AccueilActualitésCancer du PoumonPerspectives futures dans la thérapie ciblée des cancers non à petites cellules du poumon
Perspectives futures dans la thérapie ciblée des cancers non à petites cellules du poumon

Perspectives futures dans la thérapie ciblée des cancers non à petites cellules du poumon

publié dans Cancer du Poumon par Zouhair Souissi

Bien que la thérapie ciblée ait considérablement amélioré les résultats pour les patients atteints de cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) qui présentent une mutation du conducteur, de nouvelles approches sont nécessaires à l'avenir pour faire face à l'inévitable résistance au traitement.

Lors d'une présentation à la 19e Conférence mondiale de l'IASLC sur le cancer du poumon Dr Tetsuya Mitsudomi, MD, de l’Université de médecine Kindai au Japon, a déclaré que le but de sa présentation était «d’envisager ce qu’il faudrait faire dans les 10 prochaines années pour améliorer encore les résultats des patients le gène du conducteur [mutations] et, finalement, pour guérir leur maladie.

Le traitement standard des patients atteints de CBNPC porteurs de mutations génétiques est le traitement par l’inhibiteur de la tyrosine kinase (TKI) correspondant. L'émergence des ITK a considérablement amélioré les résultats chez les patients atteints de CBNPC. Les inhibiteurs d'EGFR, par exemple, ont amélioré la survie médiane d'environ 1 an à 3 à 4 ans.

L'analyse des tumeurs pathologiques conduit à des progrès dans la compréhension et le traitement de l'inhibiteur MET du NSCLC montre une activité antitumorale dans l'osimertinib de première intention du NSCLC avancé, quelle que soit l'expression de PD-L1 dans le NSCLC muté avec EGFR La résistance au traitement se produit toutefois chez presque tous, ce qui souligne la nécessité de nouvelles approches à l'avenir pour améliorer les résultats pour les patients.

Les aberrations actuelles pouvant donner lieu à une action clinique incluent EGFR, ALK, ROS1 et BRAF. Mais de nouvelles cibles doivent être identifiées pour englober les tumeurs induites par d'autres mécanismes. Des inhibiteurs ciblant les protéines d'aberrations génétiques présentes dans RET, MET, HER2, NTRK1 et KEAP1 / Nrf1 sont en cours de développement et pourraient devenir des options supplémentaires à l'avenir. KRAS est également fréquemment muté dans le CPNPC, mais les tentatives visant à cibler cette voie n'ont pas encore abouti. Un plus grand nombre d'ITK spécifiques à une mutation et à un type sauvage sont nécessaires, car plusieurs ITK spécifiques se sont révélés plus efficaces que leurs homologues moins spécifiques.

L'osimertinib, un inhibiteur de l'EGFR qui cible les mutants résistants au T790M, est plus efficace que les inhibiteurs de l'EGFR de la génération précédente et est généralement mieux toléré. L'alectinib, un inhibiteur ALK, est également plus efficace et mieux toléré que les autres médicaments de cette classe.

L’hétérogénéité du CBNPC indique que les schémas thérapeutiques associant une thérapie ciblée constituent une stratégie prometteuse pour vaincre la résistance. Cette approche peut cibler plusieurs voies pouvant être impliquées dans la maladie. Bien que l’immunothérapie ait été jugée moins efficace chez les patients présentant des mutations du conducteur, les résultats de l’étude IMpower150 de l’association chimiothérapie associant bevacizumab et atezolizumab ont mis en évidence un effet indépendamment de la présence d’altérations EGFR ou ALK après un traitement de première intention par TKI.

Des travaux supplémentaires sont nécessaires pour comprendre ces résultats et déterminer le séquençage optimal chez les patients présentant des mutations de EGFR ou ALK.

Pour en savoir plus consultez cette page. Reference

  1. Mitsudomi T. The future of targeted therapy. Presented at: International Association for the Study of Lung Cancer 19th World Conference on Lung Cancer; Toronto, Canada; September 23-26, 2018. Abstract PL03.06.

Echoendoscopie EBUS


04 01, 19

A propos de l'auteur

 

 

 

 

Connectez-vous pour commenter